mercredi 22 juillet 2009

UNE BONNE TAPE AUX FESSES…


Mon cours de guiziga s’est terminé par une conversation très sympathique avec mon professeur Yuguda. On discutait du respect en général :-Tu sais Serge, un enfant bien chicotté  (la fessée avec le bâton de bois –la chicotte), c’est très bon. La façon africaine, ce n’est pas comme chez vous,  il faut parler et parler avec l’enfant… -Mais Yuguda, c’est bon de parler avec l’enfant.-C’est bon Serge, mais quand tu as expliqué une fois, deux fois, trois fois et que le message ne passe pas, il faut autre chose!-Autre chose?-Tu laisses l’enfant aller. Le soir venu, tu le prends, lui rappelles ce qu’il a fait et la chicotte fait son travail. Tu demandes à l’enfant si il va recommencer. Il te dit que non, et tu le crois.Je repensais à tout ça après et ça me faisait bien rire. C’est comme l’autre jour, je discutais avec ma voisine; son garçon de quatre ans et son neveu du même âge s’agrippaient à mon vélo. Elle les a averti une fois de quitter, deux fois. Ils ont cessé et elle a continué la jasette en leur demandant de présenter les mains. Ils les ont tendu avec réticence  et un petit coup de bâton sec sur les mains a renforcé l’explication.  La maman continuait à parler tout en souriant aux enfants et à moi.Je ne voudrais pas entrer dans la morale et je suis qui avec mes zéro enfants pour juger quelle est la bonne méthode. Si j’avais sept jeunes enfants, avec tout le travail que cela exige, surtout sur la terre africaine, je chercherais des façons efficaces de bien les élever. Vous savez ma mère m’a déjà cassé une planche à pain en bois sur les fesses. Ne vous en faites pas, c’était l’hiver et j’avais un pantalon épais. Et en y repensant, elle aurait pu m’en casser au moins quarante-quatre… J’étais un p’tit gars toffe (sic).

1 commentaire:

Frank a dit…

Dear serge...
Pauvre Marie-Ange...voila un
grand secret devoile... :)
La planche a pain n'etait
certainement pas tres solide!!!
Encore une fois un tres beau
texte...
Bonne semaine...
Beijos
Frank
XXX