vendredi 11 septembre 2009

L’HOMME À DEUX FEMMES…OU PLUS!


Je suis un peu embêté par le sujet, ici banal, qu’est la polygamie. On la retrouve partout dans l’extrême-nord, que l’on soit chez les musulmans ou chez les paīens. Les musulmans ont droit à quatre femmes; les paīens, eux, ne se mettent pas de limites. Un chef d’un petit village des monts Mandara en a 40 : faut le faire!

Mme Bernadette Sarao est maire adjoint ici à Moutourwa. Elle s’est convertie à la foi catholique mais est mariée dans le régime polygame depuis longtemps. Elle a deux co-épouses et les trois ensemble ont vingt-quatre enfants (huit chacune). Madame Bernadette s’entend bien avec ses co-épouses et semble confortable dans son mariage. La grande famille reste dans la même concession (chaque co-épouse a son boucarou; il y a des boucarous pour les enfants et un boucarou pour le mari. Notez que même dans les mariages monogames, la femme et l’homme font presque toujours chambre à part : la femme dort avec les enfants.

Mais ici comme chez nous, mariage n’est pas automatiquement connecté à l’amour. On se marie souvent par obligation ou par nécessité et le choix de l’être aimé peut se faire avec de l’aide. De toute façon, la notion même d’amour est très différente sur ce continent. Si on s’entend bien avec son partenaire, tant mieux.

On voit l’importance du couple, ou plutôt de la femme dans le couple dans l’absence de mention par l’homme de son épouse. Je suis toujours choqué quand on visite un homme: jamais il ne nous présente sa conjointe. Il nous montre ses chèvres, ses cochons, son champ et parfois ses enfants. La femme qui prépare et nous apporte l’eau presque à genoux (signe de respect), ce n’est pas la bonne mais l’épouse. Bien sûr, ce n’est pas comme ça dans tous les foyers…

Aussi, le couple est orienté uniquement vers la famille. Les plus traditionnels pensent que plus on a d’enfants, plus on aura de bras pour aider sur la terre. Aussi plus on a de gars, mieux c’est. Il n’est pas rare d’entendre : « J’ai trois enfants (entendre TROIS GARS) et quatre filles. »
…Mais la situation des filles, ça mérite beaucoup plus de lignes, et je dois y réfléchir encore un peu.
n.b.Bernadette est assise au milieu

1 commentaire:

Frank a dit…

Wow!!!
Comme je suis heureux de voir que je ne suis pas le seul dans le monde avec cette situation matrimoniale tellement compliquée!(mais combien satisfaisante!!!).
Mes nombreuses femmes canadiennes dont France,Adriana,Carole,Mado et j'en passe, doivent vivre en harmonie avec moi depuis des années. Mais Dieu merci tout va très bien jusqu'a maintenant!!! Elles sont tellement privilégiées et dociles(n'est-ce pas Mesdames?).
Frank...Un mari heureux!