vendredi 6 mars 2009

PREMIERS JOURS

Déjà 5 jours que je suis à Yaoundé. Je ne sais pas par où commencer pour paraître intéressant. Yaoundé est une capitale un peu chaotique mais pas trop. Les gens sont assez grand; je suis ici dans la moyenne. La vie semble se passer dans la rue, avec le traffic incessant des gens et des taxis jaunes, qui font ici office de transport en commun. On paie 100 francs (CFA) pour une courte distance – environ 20 cents. Le prix est bien sûr par passager. Nous sommes en formation depuis lundi : des volontaires d’Angleterre, des Philippines, de l’Irlande, de la Lituanie et du Rwanda. Karine, une Française-Américaine, partira avec moi demain vers l’Extrême Nord: une expédition de 26 heures en train et en bus. On verra défiler le pays, ses habitants, ses paysages et ses climats. La formation était similaire à celle reçue au Canada, avec la chaleur et l’adaptation physique en extra. La bouffe est bonne et variée à Yaoundé. On dit que c’est également bon au nord, mais assez limité surtout en cette saison sèche qui commence. Les enfants sont adorablement beaux; les femmes sont fières et les hommes costauds. Tout le monde est très poli, à l’hôtel comme dans la rue. Le français d’ici est très coloré, simple et charmant à l’oreille. C’est tout pour l’instant. Il faut attendre encore un peu pour les choses croustillantes… À plus…au nord! Tchou! Tchouuuu!

1 commentaire:

Albert Christophe a dit…

Très Cher Serge,
Ça nous a fait grand plaisir de retrouver de tes nouvelles et d'apprendre que les premiers moments de ton expérience te sont aussi plaisants. Ta description du pays et de son peuple nous donne envie d'aller voir ça de près. Si seulement le Cameroun n'était pas aussi loin du Canada...! Au "135" tout va pour le mieux, sauf pour quelques alarmes incendie supplémentaires après ton départ. Par contre, on commence à pouvoir sortir le nez de la tanière avec des températures à l'est du zéro. Nous espérons que tu pourras écrire très souent ta cronique du "grand Nord" camerounais! Prend soin de toi. On t'embrasse bien!