vendredi 20 mars 2009

RUTH, PASCAL ET L’ÉCOLE BILINGUE


Ruth est volontaire en éducation à Moutourwa, Pascal est son collègue camerounais. Comme collègue ou homologue, Pascal est une personne essentiel dans le travail du volontaire international; il est du pays, il connait la langue locale et aide aux animations.

Ruth m’a invité à une rencontre avec le comité de l’école bilingue, pour une évaluation du travail accompli et le plan d’action pour 2009-2010. J’ai été…wow! D’abord le travail de Ruth et Pascal. Ruth propose un point de discussion, et Pascal soutire l’information au groupe. Toute la discussion est venue du groupe et presque rien de Ruth et Pascal.
Pour, 2008-2009, le groupe (professeur, parents, représentant de la commune) s’était donné des objectifs tous réalisés : construction d’une salle additionnelle dans la cour (une classe en secos – murs et toit en paille), achat de urnes pour l’eau aux enfants, construction de toilettes pour les enfants, début de plantation d’arbres sur le terrain.

Pour 2009-2010, ils ont proposé encore des projets réalistes et je suis certain qu’ils vont réussir. Ruth les rencontre une fois par mois, voit avec eux ce qui a été réalisé et ce qui est à faire pour le mois à venir. Quand Ruth est arrivé, elle a précisé qu’elle n’avait que sa personne et son expérience à apporter. Le groupe a compris et a fait sien le développement de leur école.
Cette rencontre m’a impressionné parce que Pascal et Ruth, et le groupe de travail ont montré que l’avancement se fait petits pas par petit pas.
Pascal faisait aussi ce jour là une de ses dernières animations; il étudie maintenant à Maroua et n’est plus disponible à temps plein. Mais il continuera à voir Ruth…

2 commentaires:

Albert Christophe a dit…

Salut, Serge!
Quelle joie de retrouver tes premiers paragraphes sur ta nouvelle vie! On y perçoit tout de suite l'encadrement compétant de la part des bénévoles et, de la part des Camerounais, non seulement le désir de réussir mais de l'action effective! En ce qui te concerne, un peu d'"analyse du discours" suffit pour deviner ton épanouissement, ce qui nous réjouit sincèrement. Sache, très cher ami, qu'Adriana et moi parlons de toi chaque matin au petit déjeuner, essayant de deviner ce que tu serais en train de faire là où tu es, à 7h plus tard qu'ici. En attendant d'autres nouvelles sur ton blogue, on t'embrasse bien fort!

lucie a dit…

Salut Serge,

Je suis contente que tu sembles bien à Moutourwa et qu'ils aient gardé la maison rose pour toi. Je suis bien contente que la chaleur soit supportable également. Pascal est toujours aussi souriant. Et Christophe? Va-t-il t'assister dans ton travail? Lâche pas, tu as l'air bien parti!